Le cyberharcèlement des journalistes constitue aujourd’hui une menace contre la liberté de la presse. Selon une étude publiée par le Conseil de l’Europe en avril 2017, 31 % des journalistes atténuent la couverture des sujets après avoir été harcelés, 15 % les abandonnent, 23 % ne diffusent pas certaines infos, et 57 % ne dénoncent même pas ces violences.

En France, le cas de la chroniqueuse radio Nadia Daam, victime d’un raid numérique a permis de rendre visible le phénomène, mais elle n’est ni la première victime du cyberharcèlement en France ni la dernière.

Comment appréhender le phénomène ? Le cyberharcèlement a t-il vraiment une incidence sur la façon de travailler ? Quels moyens sont utilisés par les cyber-harceleur ?

L’égalité à la page souhaite apporter des des outils concrets aux journalistes et rédactions pour savoir comment faire face.

Contact : 06 88 96 51 93

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s