contact

Le sexisme constitue un motif de licenciement pour faute grave

⚖️ Nouvelle avancée jurisprudentielle en matière de harcèlement sexuel au travail. Des propos dégradants à caractère sexuel justifient un licenciement pour faute grave.

📌 Par un arrêt du 27 mai 2020, la Cour de cassation reconnaît la gravité de tels comportements dans le milieu professionnel. L’employeur est fondé à licencier pour faute grave un salarié qui a tenu des propos dégradants à caractère sexuel à l’encontre d’une collègue, devant des tiers.
La responsabilité de l’auteur n’est ici pas atténuée par son ancienneté ni par l’absence d’antécédent disciplinaire.
Cass. soc. 27 mai 2020, n° 18-21877

📲 L'Egalité à la page accompagne des structures dans la prévention des comportements sexistes en entreprise. Nous pouvons également vous accompagner à la « sortie de crise », après des faits de violences sexistes et sexuelles. Pour en savoir plus : écrivez-nous à contact@egalitealapage.fr


Faire avancer l’égalité, ensemble.

Vous voulez en savoir plus sur nos actions ? Vous avez un projet autour de l’égalité ? Vous souhaitez former vos équipes, établir un diagnostic, construire un plan d’actions ?
Prenons rendez-vous

Lire un autre article.

Retrouvez-nous sur :

Copyright 2020 Égalité à la page
Site créé par PIKO PIKO
closearrow-circle-o-downellipsis-vchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram